Les amis de la forêt du Gâvre

Sans commentaire
ou presque !

Sur le sentier des Chételons, "ex" sentier pédagogique

octobre 2019

Un abattage "violent" qui laisse sur place, non seulement de grosses branches, mais aussi les morceaux de tronc blessés

Parcelle 85, octobre 2019

Les ornières se forment peu à peu dans les chemins artificiels tracés tous les 20 m  par les engins de coupe et de transport qui interviennent non seulement dans les parcelles de pins mais depuis 2 ans dans les parcelles de feuillus où les coupes d'éclaircies sont effectuées.

 

Parcelle 83, octobre 2019

Des allées bordées de hauts murs de bois cisaillé, en longueur de 4 m,   en attente d'enlèvement et pour finir en bois de chauffage.

Allée de La Madeleine, octobre 2019

Les coupes  rases sont  destructrices de la biodiversité. Dans le Nord (forêt de Mormal) et l'Ile de France (Forêt de Senart et autres forêts franciliennes), l'ONF a cessé  les coupes rases. La futaie "irrégulière ou jardinée est plus respectueuse de l'environnement.

Parcours_de_santé_2.jpg

Le parcours de santé, des agrès qui s'écroulent et un chemin envahi par les ronces

Photos : 15 novembre 2019

Abbateuse.jpg

Des machines surpuissantes simplifient le travail d'abattage mais font subir à la faune et à la flore forestières des dommages collatéraux considérables

Novembre 2019

Des troncs sont abandonnés sur le terrain et disparaissent peu à peu sous la mousse, les ronces et les fougères.

Allée de Curun, 29 novembre 2019

Forêt_arbres_sous_fougère.jpg